Jogja | Candi Sewu

En venant visiter les temples de Prambanan, je ne pensais pas qu'un temple pouvait en cacher un autre. Mais lorsque je quitte le site de Prambanan pour rejoindre la sortie, à peine après avoir rendu mon sarong que j'aperçois des panneaux indiquant la présence d'autres temples (mais Boudhistes et non plus Hindu). Le premier est celui de Lumbung, encore en pleine restauration. Le second (et le plus petit) est celui de Bubrah, mais sa restauration est trop importante pour admirer cet ensemble. Enfin, le troisème est celui de Sewu, un temple Boudhiste qui me laisse alors sans voix, d'autant plus que je suis seul sur les lieux.

Temple de Lumbung

Temple de Sewu

Il me semble que le site est interdit d'accès au public, notamment car il y aurait de forts risques de chutes de pierre. Mais le parc n'est pas fermé et si je sais que "Dilarang" est utilisé pour les interdictions, je ne comprends pas la suite du message écrit en rouge. J'entre sur le site et ma visite prend un tournant résolument adventuresque ! Partagé entre l'idée d'être pris en flagrant délit culturel et l'envie de découvrir les lieux, je me risque à visiter le site, déjà gardé par deux Dwarapala entrée.

Entrée du temple de Sewu

Dégâts du tremblement de terre
Dwarapala à l'entrée du temple




La présence du temple de Sewu à proximité de Prambanan marque la relation d'amitié entre les religions boudhistes et hindus. Officielement, le site est composé de 240 temples Perwara et de 8 temples Apit (voir Prambanan). Sewu est d'ailleurs en Indonésie, le 2ème ensemble de temples boudhistes après Borobudur. Il semblerait qu'il date du 8ème siècle - sous le règne de Rakai Parangkaran, plus long roi du royaume de Mataram (38ans) - et contient une chambre principale, accessible par le biais de 4 portes qui donnent sur des terrasses ornées de mini stupas.


Une des quatre entrées du temple



Terrasse bordée par des mini-stûpas
Bien que ce temple est une petite richesse (faussement) cachée des environs, je préfère écourter ma visite et me satisfaire de ce temps en tête à tête avec Sewu. Voilà un nouveau souvenir que je pourrais ajouter à ma liste des meilleurs moments en Indonésie.

#Geoffrey