Singapour | Ville de grands

La transition entre l'Indonésie et Singapour n'a pas été la plus évidente. D'un côté, il y a le folklore, la culture, l'Histoire, les traditions, les coutûmes. De l'autre, il y a le travail, le business, les marques, la compétition. Si je suis arrivé dans la ville la plus prisée d'Asie du Sud-Est, ce n'est pas la différence en termes de prix qui semble m'affecter le plus... Avant d'y apposer mon impression, je vais tout de même essayer d'en connaître un peu plus sur cette fourmilière ! Nous sommes en novembre et la ville met déjà en place les décorations de Noël, cette année sous le signe du film d'animation Le Petit Prince. Voilà déjà un point positif et intérêt que je partage avec cette ville ! Mais du film, je n'ai pour l'instant reconnu que sa ville. La ville des grandes personnes...

 

Ici, tout est si différent. De l'Indonésie. De l'Europe. Cela pourra me paraître étrange lorsque je me relirai, mais ici tout est propre, ordonné, fléché, organisé, pensé. Cette ville est...efficiente ! Voilà le mot. Et mes premiers pas - de l'aéroport (à l'Est) au Nord-Ouest de la ville - n'ont rien d'aventuresques. Tout est fait pour optimiser le temps de chacun, le "vivre ensemble" et le "confort" de vie. Mais cela ne semble pas satisfaire les Singapouriens, car sur leurs visages, je ne vois que peu (sinon aucun) sourire. Pour ce qui est du contact visuel, je comprends très vite que je devrais me contenter de mon reflet dans leurs smartphones, dont ils ne décollent presque pas les yeux. Serais-je de retour en Occident ? Puisque les Singapouriens daignent avoir un regard curieux sur le touriste que je suis, je me contenterais de contempler l'artificielle nature luxuriante, qui borde les buildings !



Ligne CG, jusqu'à EW4. Ligne Est-Ouest jusqu'à EW24, puis Ligne Nord-Sud jusqu'à NS4. Me voilà arrivé au condo de Northvale, où je défais mon sac à dos pour ces prochains jours. J'ai volontairement vu plus large pour tenter de m'immerger dans cette ville, au delà de la piscine en rooftop de Marina Bay. J'ai lu que cette ville est remplie de millionaires, ce qui explique sans doute pourquoi je ne partage peut être pas encore les mêmes priorités ou les mêmes réalités. D'ailleurs, Xiang (ou Andrew de son nom occidental) préfère me prévenir, son appartement est un peu petit... Enfin, un "petit" 60m² à lui tout seul. Voilà ce que Singapour considère comme petit, pour quelques milliers de dollars. Sécurité, piscine, salle de sport ou de réception, voilà la vie d'un Singapourien dans un condo de Northvale, employé de P&G. Je suis définitivement bien loin des diners en compagnie des cafards de Bandung.

#Geoffrey