Melaka | Be my Guest (House)

Dans mon petit voyage, pas facile de se (re)poser très longtemps. Si j'ai fait le choix de séjourner chez l'habitant la plupart du temps, ici la pratique n'est pas vraiment répandue. Alors à moi la découverte de la vie en Guest House ! Malacca, Melaka, Malaca - qu'importe l'époque (post)colonialiste que vous choisissez pour écrire le nom de cette ville - sera donc mon point de chute pour ces prochains jours. Pas rassuré à l'idée de quitter Kulai sans savoir où aller, les Malais sont nombreux à me dire de ne pas m'inquiéter et que je trouverai rapidement en arrivant sur Jonker Street (la rue des gentlemen). Soit, c'est parti pour Melaka !



En arrivant à Melaka Sentral, une fois encore je me sens tout petit. Je ne savais pas vraiment où me rendre, une occasion supplémentaire de demander mon chemin. Un touriste me dit qu'il faut prendre le bus 17, c'est parti ! Mais en entrant dans le bus, aucun chauffeur ou vendeur de tickets... Tant pis, s'il y a des gens dans le bus, c'est qu'il va bientôt partir ! Et Dieu merci, il reste une dernière place assise libre. Puisque je ne sais pas vraiment où je vais, j'en profite pour demander mon arrêt à mon voisin. Mais surprise ! Bien qu'asiatique, c'est un touriste chinois de Singapour... Le point positif, c'est que nous allons au même endroit. Le point qui l'est moins, c'est que maintenant nous sommes deux à ne pas savoir où nous arrêter. Vaille que vaille, à nous l'aventure !

Lorsqu'on est en ballade, on a souvent tendance à se passer des informations. Mais quelques fois, cela pourrait nous éviter quelques montées de stress ! En arrivant dans le quartier hollandais, je découvre une foule de gens et d'officiers qui bordent les routes. Une course cycliste ? Un marathon ? Miley Cirus en concert ? Non, rien de tout ça. JUSTE le premier ministre chinois en visite en Malaisie ! Pas facile de trouver une Guest House avec tout ce monde. Surtout qu'un touriste chinois venu discuter avec moi me dit que cette visite a quelque chose d'historique... Génial !


Il me dit alors que cela fait plusieurs heures que les gens attendent. Le jour commence à tomber et je ferais mieux de me dépêcher. Tant pis, je fends la foule, première à gauche, deuxième à droite, voilà qu'il est écrit Guest House sur un panneau ! Pas une minute à perdre, le gérant sort et m'invite à visiter ses chambres du premier étage. En deux minutes montre en main, il me montre tout et m'annonce la couleur : 18 RM. Pas luxueux mais suffisant, je signe donc pour 4 nuits...avant de faire connaissance avec ma nouvelle voisine, la petite sourie du rez-de-chaussée ! Je ne sais pas encore que j'aurais la chambre pour moi ces prochains jours, mais je partage ma première nuit avec Lofti, Zufi et un japonais avec qui je n'ai pas parlé. En arrivant Zufi m'invite à le joindre pour aller visiter le marché de nuit.


L'entrée en matière est faite ! Nous retrouvons Helena, une espagnole que Zufi (un allemand originaire de Turquie) a rencontré à Pangkor il y a quelques jours. Leur voyage est plutôt destiné à la fête et aux plages, mais autour d'une bière nous retrouvons notre unité européenne ! Les rues sont bondées, les commerçants vendent de tout. Je vois même un vendeur de fausses pochettes de sangs remplies... A la jonction entre Hang Jebat et Tokong, un karaoké géant est organisé. En revue, tous les tubes chinois traditionnels. Un peu plus loin, des vendeurs de noix de coco et de Mee Goreng. Voilà qui fera mon repas ce soir. Le folklore l'emporte, cette première soirée est réussie.

#Geoffrey