JB | Mariage Malais

Avant de nous rendre au mariage, nous passons récupérer Eddy, KiKi et Isaac. Ils sont les amis des mariés et se sont coordonnés pour s'habiller de façon uniforme, à l'image du boys band qu'ils formaient lors de leurs études, dont ils ont partagé les bancs avec la mariée.


Si je n'ai pas d'habits de cérémonie, les mariés qui sont des amis d'amis semblent n'y voir aucun problème à ce que je vienne en jean. Pour rien, je ne râterais cette toute première cérémonie de mariage Malais. Bien entendu, il n'est pas question de la cérémonie du mariage, mais seulement de la réception ouverte aux amis des mariés, durant laquelle les mariés retrouvent leurs proches et leur partagent un moment de convivialité.

 


Officielement arrivés d'après le GPS, nous garons la voiture sur le parking quelque peu effrayant d'une zone commerciale. Mais après quelques pas, nous rejoignons le lieu de la cérémonie, qui tranche clairement avec ce que nous avons vu. Aux couleurs du mariage, le lieu est resplendissant et respire l'amour ! Nous nous installons donc chacun à une table, le temps de patienter pendant que les mariés arrivent pour prendre place sur la scène principale.



Une fois que tout le monde est installé, les mariés arrivent enfin pour que le chef religieux puisse les unir officielement, avant de dire la prière aux invités et commencer à diner. Si les mariages plus traditionnels recourent à des usages plus folkloriques, cette union se solde par la pause de deux anneaux, comme nous en avons l'habitude en Occident.


Après le dîner, les proches se relaient pour échanger une poignée de main, une bise ou une enlaçade avec les mariés. Mais en dehors de la scène principale où restent les mariés, tout se fait dans la plus grande sobriété.


Si j'avais eu peur de dénoter en venant en jean et en T-Shirt, l'idée de cette cérémonie de mariage est avant tout de partager un moment de convivialité entre la famille, les amis, et les amis d'amis (d'amis?).  Une occasion de passer un bon moment, autour d'un bon repas et en bonne compagnie. Car une fois le repas terminé, pas de DJ où de "Queue leu-leu" enflammée jusqu'au bout de la nuit. Le plus sages rentrent se coucher, quand les autres poursuivent leur soirée au café du coin. Et c'est ce que Kiki, Isaac, Eddy, AZ et moi avons fait, nous rendre au café du coin pour siroter un petit Mocha à 1h du matin et parler de tout et de rien jusqu'au bout de la nuit !




#Geoffrey